Dr Khady Guiro, PhD

Scientifique principale du Centre d’innovation Okyanos

Dr Khady Guiro apporte une expérience diversifiée en génie biomédical et en médecine régénérative à son poste de Scientifique principale pour Advanced Regen Medical Technologies (ARMT) et le Centre d’innovation Okyanos. Ses recherches actuelles portent sur les maladies liées au vieillissement et les cellules souches hématopoïétiques (CSH) dans le cadre du premier traitement anti-vieillissement d’ARMT chez l’homme.

En tant que boursière postdoctorale auprès de la Rutgers New Jersey Medical School (RU-NJMS) dans le service d’hématologie/oncologie et de médecine, Dr Guiro a approfondi ses connaissances dans le domaine du génie biomédical, incluant le génie tissulaire, les biomatériaux, la biomécanique, la médecine régénératrice, la biologie moléculaire, la modélisation du microenvironnement tumoral et de l’hématopoïèse dans la moelle osseuse.

Avant de travailler chez RU-NJMS, Dr Guiro était une étudiante au doctorat dans le service de génie biomédical au New Jersey Institute of Technology, dans le cadre d’un programme commun avec la Rutgers Graduate School of Biomedical Sciences. Sa thèse, intitulée « Utilisation de stratégies d’ingénierie tissulaire pour étudier le mécanisme de la dormance du cancer du sein dans le microenvironnement osseux », a exploré l’hypothèse selon laquelle les squelettes mimétiques d’os fibreux tridimensionnels (3D) affecteront le comportement des cellules cancéreuses du sein in vitro comparé à des substrats bidimensionnels (2D). Cette thèse se concentrait sur la dormance dans ce microenvironnement et en évaluait plus précisément la dormance par analyse du cycle cellulaire et résistance aux médicaments. La thèse a également étudié si les cellules cancéreuses quiescentes pouvaient être ciblées de manière thérapeutique par des microARN pertinents. Dr Guiro et ses collaborateurs ont mis au point un nouveau modèle 3D de tumeur minéralisée pour étudier la dormance du cancer du sein. Comparées aux cultures 2D conventionnelles, les cellules cancéreuses du sein conservées dans leur modèle de squelette 3D présentaient des caractéristiques dont le comportement se reproduisait in vivo. Les résultats suggéraient pour la première fois que les fibres mimétiques osseuses, contenant de l’hydroxyapatite, jouent un rôle important dans la modulation du comportement des cellules cancéreuses du sein in vitro. En 2015, un brevet intitulé « 3D in vitro model for BC Dormancy » (Modèle 3D in vitro de dormance du cancer du sein) a été déposé pour ce travail.

En 2012-2013, Dr Guiro a travaillé en tant que chercheuse scientifique en laboratoire au Centre de recherche aérospatiale de Langley de la NASA, à Hampton, en Virginie, au sein de la branche Matériaux avancés. C’est là qu’elle a étudié les effets d’un système de culture cellulaire en rotation sur des cellules souches mésenchymateuses (CSM) ensemencées sur des formations génétiquement modifiées. Ce travail a eu un large éventail d’applications. L’objectif global était de stimuler et d’étudier les effets de la microgravité, de l’apesanteur et du rayonnement que subissent les astronautes chaque fois qu’ils se déplacent dans l’espace (le rayonnement élevé et la résorption osseuse due aux effets de l’apesanteur) sur les CSM. Dr Guiro a planifié et mis en œuvre des concepts d’étude suivant des procédures opérationnelles standard et de bonnes pratiques de laboratoire pour les différents aspects du système de culture cellulaire du bioréacteur, en acquérant une formation de haut niveau en matière de sécurité et de logiciel, ainsi qu’une gestion appropriée des documents gouvernementaux confidentiels et sensibles.

Juste avant de travailler chez Advanced Regen Medical Technologies, Dr Guiro était boursière postdoctorale dans un laboratoire de cellules souches/médecine translationnelle, où elle a travaillé directement sur la science qui a conduit au lancement d’ARMT. Cela incluait des expériences et des analyses de données, telles que la conception, la cryoconservation et la maintenance d’expériences sur des cultures cellulaires uniques, ainsi que l’isolement et la caractérisation de diverses populations de cellules et de vésicules extracellulaires à des fins d’analyse. En outre, elle a travaillé à la traduction de l’approche en études in vivo à l’aide de modèles de souris humanisés personnalisés et a développé une maîtrise des directives actuelles en matière d’administration de médicaments et de réglementation pour les thérapies moléculaires et cellulaires grâce à une enquête continue et un examen de la documentation existante. Dr Guiro a dirigé tous les projets de bio-ingénierie dans le laboratoire.

Dr Guiro détient un brevet sur un modèle 3D in vitro pour la dormance du cancer du sein.  Elle est une chercheuse-boursière de la fondation Alfred P. Sloan et une ambassadrice étudiante de la NASA.  Dr Guiro encadre plusieurs programmes pour former les étudiants des cycles supérieurs, les étudiants en médecine et les lycéens à l’élaboration de bonnes pratiques de laboratoire, à la conception de plans d’étude, à la réalisation d’expériences et à l’analyse de données.

Elle est engagée de manière active dans des organisations professionnelles, y compris : la Biomedical Engineering Society, la Society of Biological Engineering et l’American Association of Cancer Research. Afin de demeurer pertinente et être une participante active dans le domaine, elle est examinatrice pour le journal PLOS ONE et Cancer Letters.  Dr Guiro a reçu son doctorat en génie biomédical et en sciences biomédicales du New Jersey Institute of Technology et de la Rutgers New Jersey Medical School.